vous êtes ici : accueil > Thématiques > Restructuration

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte
Document à télécharger

4900 suppressions d’emplois, mais tout va bien se passer ! La preuve ? On recrute !!

Ministre et Directeurs ne cessent de nous écrire.

Après avoir annoncé des milliers de suppressions d’emplois, Darmanin se fend d’un courrier de 4 pages pour expliquer aux agents qu’ils n’ont rien à craindre, que les missions seront préservées et que finalement les destructions d’emplois sont moins importantes que prévues et donc "circulez y’a rien à voir " et "dormez tranquilles braves gens je me charge de vous".

Le Ministre, dans sa volonté de masquer la réalité, oublie les règles de l’arithmétique et que le niveau de suppression est en fait identique à celui des années précédentes, le dénominateur (à savoir les effectifs globaux de la DGFIP) ne cessant de baisser depuis 19 ans.

Notre directeur quant à lui sillonne le territoire pour éviter toute fronde des élus. Mais, ne lui en déplaise, celle-ci s’organise (motions, délibérations, participations aux actions avec les agents, interpellation des DDFIP, des préfets...). Il rencontre les agents concernés par une mobilité forcée (qu’il niait encore il y a quelques semaines), promet des antennes "pérennes" dont on sait par la voix même d’autres DDFIP qu’elles auront une durée de vie maximale de 3 ans.

Il n’y a d’ailleurs aucun engagement directionnel pour la période post 1.01.2022, au contraire il s’agit de mettre au service des restructurations toutes les règles de gestion des agents : fin du cadrage national et des compétences des CAP nationales, possibilité d’engager des mutations en cours d’année au gré des restructurations, affectations départementales qui se traduisent déjà dans les 14 départements expérimentateurs par des aberrations dont les agents sont les victimes (exemple : dans le Tarn, un couple d’agent des finances publiques arrivés cette année et affectés dans des postes respectifs à 1h20 de route l’un de l’autre....... )

Les directions sont donc prêtes à tout promettre (travail à distance, télétravail, antennes, antennes hospitalières etc.....) pour faire "passer la pilule" au 1er janvier 2020 avant de considérer qu’ayant les mains libres elles pourront passer la vitesse supérieure. Promesses et engagements qui dureront le temps de passer au stade suivant.

Notre directeur n’affirmait-il pas il y a quelques mois qu’il fallait maintenir une trésorerie de pleine compétence par EPCI pour devenir à présent l’adepte fervent et le VRP infatigable des coquilles vides que sont les MFS (Maisons France Service) et autres MSAP .....

L’opération de propagande est rondement menée mais elle ne peut cacher la réalité.

La réalité c’est la disparition de la moitié des centres des impôts et des 2/3 des trésoreries du pays à l’horizon 2022.

La réalité ce sont des décrets d’application de la loi de transformation de la fonction publique qui sortent à une rapidité inconnue jusqu’alors et qui ont déjà des effets très concrets, comme le recours au CDD de droit privé pour combler des postes vacants.

Ainsi :

La DGFIP recrute sur le site de l’APEC des collaborateurs, des rédacteurs, des chefs de service en CDD de 10 mois en contrat de mission ! Salaire à négocier

voir le tract :

recrutement_contractuels_dgfip

...la liste des offres :

2019-09-cdd-apec-liste

et ici :

Techniquement, ce boulot c’est celui du sfdl, du trésorier et d’une partie du service de la comptabilité de la DDFIP...En vrai quelqu’un qui sait faire tout çà ...Ca n’existe pas

... mais également des jeunes en missions de service civique pour assurer accueil, assistance à la connexion aux services en ligne, accompagnement des usagers en difficulté dans les Maisons France Services et autres MSAP ;
Exemple dans le Calvados : article lamanchelibre.fr

Ce sera cela la réalité des soit disant services de proximité ! Mais aucune information sur votre dossier personnel ou toutes questions que vous posez actuellement dans les trésoreries et centre des impôts. Il faudra faire quelques dizaines de kilomètres en plus pour trouver un service de pleine compétence, mais avec des conditions d’accueil et de travail complètement dégradées dignes de structures industrielles !

AVANT

APRES

Article publié le 13 septembre 2019.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.