vous êtes ici : accueil > Commissions locales > CTL

Vos outils
  • Diminuer la taille du texte
  • Agmenter la taille du texte
  • Envoyer le lien à un ami
  • Imprimer le texte
Document à télécharger

CTL du 18 novembre 2019

Extrait de la déclaration liminaire de la CGT :

Convoqués ce jour après 6 mois d’absence de dialogue, les lignes ont bougé, nos luttes n’y sont pas étrangères, la dizaine de jours de grève non plus.

Encore hier près d’un tiers des collègues avait cessé le travail. Devant vous aujourd’hui se présentent des élus du personnel, c’est-à-dire pour Macron : des dinosaures, des représentants du vieux monde. Cependant, à un moment où tout le monde s’approprie la démocratie et pare, à raison, de toutes les vertus l’émanation la plus représentative de la démocratie : l’élection aux suffrages universels directs, il faut bien voir que nous en sommes malgré tout, les représentants parmi les plus émérites. Dans notre monde professionnel et particulièrement à la DGFIP cette démocratie est au mieux ignorée, au pire bafouée. Nous avons été élus avec près de 85 % des suffrages de nos collègues.

On peut penser que nous sommes légitimes. Une votation organisée dans le département a recueilli 97,5 % des voix pour l’abandon de la « géographie revisitée » avec 89,5 % de participation. Ça fixe un point de vue sur la question.

Alors on fait quoi ?
Pouvons nous espérer être écoutés, entendus dans nos revendications ?
Comment pouvons nous légitimement exister dans le respect des règles démocratiques ?

... la suite sur la déclaration liminaire :

ctl_18_11_19_liminaire

Le compte rendu CGT :

compte_rendu_18_11


Allégorie : Le quatuor de direction Aveyronnais s’en allant à Bercy pour négocier des antennes (...selon la version de la direction locale)

Article publié le 19 novembre 2019.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.