vous êtes ici : accueil > 3,2,1...Action ! > Infos générales

L’urgence absolue c’est la santé des citoyens et du monde du travail pas de déréglementer le droit du travail !

Communiqué de presse :

L’urgence absolue c’est la santé des citoyens et du monde du travail pas de déréglementer le droit du travail !

Face à un virus qui se propage très vite et qui a déjà tué des milliers de personnes dans le monde, notre pays et notre département ne sont pas épargnés et la priorité est bien de prendre toutes les mesures de prévention pour assurer la sécurité et la santé de l’ensemble de la population.

En France comme en Aveyron, ce sont les travailleuses et travailleurs qui sont en première ligne face aux impacts sociaux, sanitaires et économiques de cette crise. Ne pas les protéger ne fera qu’accroître la vitesse de la propagation de la maladie.
Cette situation génère, pour les salariés encore présents sur leur lieu de travail un état d’inquiétude et de panique grandissante.

Le gouvernement porte une responsabilité essentielle dans la gestion de la crise, il doit agir avec les employeurs pour empêcher la transmission de la maladie sur et à partir des lieux de travail. Le double discours « restez chez vous, mais l’activité économique du pays doit se poursuivre » est intolérable !

Dans notre département comme ailleurs, la fabrication de pièces automobile, de pièces aéronautique, ou encore la construction d’une maison, l’aménagement d’une route, l’entretien d’un jardin public ne font pas parti des besoins urgents est essentiels.

C’est la raison pour laquelle nous demandons au gouvernement l’établissement en concertation avec les organisations syndicales et patronales d’une liste des secteurs essentiels à la satisfaction des besoins vitaux et un processus de mise à l’arrêt le plus rapide possible de tous les autres secteurs. Sur ce point nous partageons totalement la position du président de la CAPEB Aveyron qui s’est exprimé publiquement ces derniers jours.

Comme le dénonce la Cgt depuis des années, la crise sanitaire en cours révèle les conséquences désastreuses des politiques d’austérité qui ont mis à mal les systèmes de santé, de protection sociale et l’ensemble des services publics. Depuis de nombreux mois le secteur hospitalier et le monde de la santé en général dans notre pays se sont mobilisés pour dénoncer le manque de personnels, de moyens et de lits dans notre pays. Aujourd’hui s’y ajoutent le manque de moyens de protection, de dépistage du virus et de matériel.

Il en est de même pour celles et ceux qui travaillent auprès des personnes à leur domicile ou dans le secteur social.

C’est grâce à ce système de santé et à l’abnégation du personnel soignant que les vies de toutes et tous et, en particulier, des plus fragiles sont préservées. La CGT Aveyron salue de nouveau tous les agents hospitaliers, des services et entreprises publiques du département, les postiers qui, attachés à leur mission et au service des citoyens, poursuivent leur travail dans des conditions extrêmes. Elle salue également tous les salariés aveyronnais du privé, du commerce, des transports, de l’agroalimentaire, etc.… tous ces secteurs où la crise montre à quel point leur travail est nécessaire et essentiel.

Malgré l’impossibilité de manifester, nous restons mobilisés pour garantir la santé de chacun, ce qui appelle donc la défense sans faille de notre Sécurité sociale, de l’Hôpital public et de tous les services publics, ainsi que des droits des travailleur.es.

L’urgence absolue est de protéger la population et les salariés, et certainement pas comme vient de le faire de manière scandaleuse le gouvernement en publiant ses ordonnances de déréglementer le droit du travail aussi bien dans le secteur privé que dans le secteur public.

Nous demandons le retrait de toutes les dérogations au code du travail prévues dans la loi d’état d’urgence sanitaire en matière de temps de travail, de repos hebdomadaires ou dominicaux, de prises de congés ou RTT imposés etc.

Parce que la santé et les droits des travailleurs et travailleuses ne doivent pas être sacrifiés au nom des intérêts financiers et économiques, la CGT soutient et accompagne les travailleur.es. qui appliquent leur droit de retrait pour se protéger, et tous ceux qui agissent pour défendre leurs droits.

Maintenons partout l’information des travailleur.es. et les liens de solidarité.

La CGT Aveyron reste mobilisée pour défendre les intérêts des travailleuses et travailleurs et aussi ceux des plus précaires dans cette période. Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur la page Facebook de l’UD CGT Aveyron ou sur le site Cgt.fr

Rodez le 26 mars

EHPAD en danger - Communiqué de la CGT

Article publié le 26 mars 2020.


Politique de confidentialité. Site réalisé en interne et propulsé par SPIP.